Espace Changeur? S'inscrire

Le pétrole retombe à son plus bas niveau depuis six ans à New York

Les cours du pétrole ont nettement baissé jeudi à New York, tombant pour la deuxième fois de la semaine à leur plus bas niveau depuis mars 2009, dans un marché disposant de peu d’éléments pour sortir de cette spirale.

LIRE AUSSI:Pétrole:Les prix baissent, la consommation augmente (Le Devoir)

Pétrole brut mélangé à de l'eau jaillissant d'un puits. REUTERS/Beawiharta

Pétrole brut mélangé à de l’eau jaillissant d’un puits. REUTERS/Beawiharta

Au lendemain d’un petit rebond, le cours du baril de référence (WTI) pour livraison en septembre a perdu 1,07 dollar à 42,23 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), retombant à son plus bas niveau de clôture depuis plus de six ans.

Les cours du pétrole, qui rechutent depuis début juillet, ont été plombés mardi par la dévaluation inattendue du yuan, suivie depuis par deux mesures semblables de la banque centrale chinoise. Et contrairement à d’autres matières premières, ils ne sont pas parvenus à se reprendre.

De nature à décourager les exportations vers la Chine, deuxième consommateur mondial de pétrole, « la première dévaluation avait beaucoup inquiété le marché, mais ensuite on s’y est habitués« , a jugé M. Smith, notant même que les cours s’étaient provisoirement redressés juste après l’annonce de la troisième dévaluation, dans les échanges électroniques d’avant séance.

La production continue à être très élevée que ce soit au sein de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), qui dépasse largement son plafond théorique de 30 millions de barils par jour (bpj), comme aux Etats-Unis, malgré une baisse la semaine dernière.

Sur ce plan, la pression d’un retour des exportations iraniennes sur les cours s’est quelque peu intensifiée après l’annonce du gouvernement suisse mercredi de lever les sanctions à l’encontre de l’Iran, membre de l’Opep.

Cliquez pour accéder à Exeia et faites vos achats en ligne

 

Source : RTBF